Rencontre e-tourisme.biz – l’Etourisme en Aquitaine

novembre 9, 2010 à 7:57 | Publié dans e-tourisme, Web Marketing | Laisser un commentaire

Aujourd’hui se déroulaient les rencontres e-tourisme.biz à Anglet confrontant la filière TIC représentée par les prestataires du groupement d’entreprises PEBA avec les institutionnels du tourisme en Aquitaine.

Voilà quelques pépites notées pendant l’intervention de ces institutionnels (présentations qui avaient lieu le matin):

  • 85% des touristes qui visitent l’Aquitaine habitent hors du territoire Aquitain)
  • 50% des touristes viennent entre Juillet et Août
  • Les 3 hébergements les plus sollicités sont les hôtels, les chambres d’hôtes et les campings, et leurs parts de marché sont équivalentes
  • En Aquitaine nous avons 16% de mobinautes
  • 20% des touristes se connectent au web pendant leurs vacances
  • j’ai découvert pour la première fois la plateforme zevisit.com qui est un « annuaire » de guides audios

Après les tables rondes instructives du matin, les prestataires TIC ont animé des ateliers. Le mien traitait de visibilité et de web marketing pour l’établissement touristique. J’ai eu l’occasion de faire intervenir le directeur du CDT des Landes (site officiel du tourisme dans les Landes) sur notre collaboration à l’occasion de l’événement Printemps des Landes

Vous trouverez le diaporama ci-dessous.

N’hésitez pas à me contacter sur ludovic[AROBASE]triplelootz.com si vous souhaitez en parler!

revue de Meatball Sundae par Seth Godin (part 1)

novembre 9, 2008 à 9:56 | Publié dans Web Marketing | Un commentaire
Étiquettes : , , , ,

Il y a 1 an, j’ai commandé l’audio de Meatball Sundae avant dernier livre de Seth Godin, auteur bien connu en marketing. J’ai écouté environ 1h hier, et j’essayerais de poster sur le blog les trouvailles les plus intéressantes du livre, au fur et à mesure.

Première partie: jusqu’à 57″36

New marketing vs Old Marketing

L’old marketing c’est les publicités à la télé, à la radio… La grosse production de produits moyens conçus pour un public moyen. Il faut que les produits touchent assez de gens pour que la publicité TV soit efficace et rentable.

Le new marketing c’est des produits exceptionnels qui peuvent être vendus très rapidement grâce à une propagation nettement plus rapide de l’information. C’est plus dur de réussir avec le new marketing, mais les succès sont nettement plus retentissants.

La question que les champions du old marketing se posent:

Comment puis-je bénéficier du New Marketing?

Et Seth Godin répond à cela que ce n’est pas la bonne question. C’est le problème du Meatball Sundae. On ne peut pas « gagner » avec le new marketing s’y on aligne pas l’ensemble de son organisation avec les techniques du new marketing. C’est pourquoi tant de grosses entreprises, championnes du old marketing, se sont plantées avec le new marketing.

Parce qu’elles ont ajouté de la chantilly, du coulis de framboise et des cacahètes (le new marketing) sur des boules de viandes (le old marketing), et que tout de suite c’est l’indigestion.

La question qu’il faut se poser:

Comment puis-je adapter l’ensemble de mon organisation pour « gagner » avec les techniques du new marketing?

Quelques exemples que j’ai trouvé bons:

Exemple du Potier wedgewood:
On est en angleterre, il y a bien longtemps, il n’y a pas de marketing, chaque artisan vend ses produits dans son village à un prix bas, le même que tout le monde. Une qualité moyenne, pour des gens moyens à un prix moyen.
Wedgewood fait une formation de potier et il va « inventer » le marketing.

  • vendait ses céramiques 40% plus chères que tous les autres
  • cassait ses céramiques devant la presse et les clients quand elles n’étaient pas parfaitement réalisées
  • donnait à la reine un set à thé, puis brandait celui ci au nom de la reine pour en vendre plein
  • marquait toutes ces céramiques
  • se mettait aux confluents de deux rivières pour pouvoir vendre dans un rayon plus large à l’époque ou c’était essentiellement de la vente au sein de son village

Il a crée un nouveau marketing et il a adapté son organisation pour qu’elle gagne avec ce nouveau marketing.

Exemple de Ralph Lauren:
Ralph Lauren est une marque synonyme de vente dans des magasins « exclusifs » ralph lauren en ville ou les vendeurs sont presque des tailleurs et les produits extrêmement chers et d’excellente qualité..

Puis c’est la révolution des « malls », grandes surfaces dans lesquels on trouve de tous, a des prix très compétitifs.

Comment mettre dans un mall un magasin ralph lauren?

… c’est beaucoup trop cher
… On ne peut pas baisser les prix avec des vêtements d’une telle qualité, et un staff ajoutant tant de valeur.

DONC: RL a produit des gammes pour les outlet stores des malls et s’est mis à recruter un nouveau staff plus efficacement et concentré uniquement sur la vente.

Ils ont su développer une activité différente, tellement complémentaire qu’elle a dépassé l’ancien flux de revenus. Mais leur image de qualité a réussi à perdurer.

Ils ont su voir l’opportunité du new marketing et adapter l’organisation.

Une des plus gros changement du new marketing:

« The distance between the marketer’s voice and the consumers’ ears is much much shorter with the new marketing. »

A suivre

Enjeux marketing du web 2.0

octobre 29, 2008 à 1:38 | Publié dans Social Networking, Web Marketing | Laisser un commentaire

Les sites web 2.0 ont donné une voix aux utilisateurs du web. Aujourd’hui, une étude montre que le bouche à oreille et les revues des consommateurs en ligne sont les plus importants leviers d’une décision d’achat.

Plus de détails dans l’article que j’ai écris pour ce blog.

Réflexions sur le web marketing au royaume des automobiles

septembre 4, 2008 à 7:30 | Publié dans Web Marketing, Web strategy | Laisser un commentaire

Un autre article que j’ai rédigé sur le blog de CarbonBlack afin de rebondir sur un récit intéressant présentant le retard de l’industrie automobile en Web Marketing.

Taux de conversion au niveau du panier

mai 28, 2008 à 7:29 | Publié dans conversion, Web Marketing | Laisser un commentaire

Le panier, partie intégrante du chemin menant un visiteur à l’achat, est souvent abandonné plein de produits… Une chose qui ne se voit que très rarement dans un supermarché…

Pourquoi, les paniers sont ils abandonnés?

    Comparaison: les utilisateurs veulent connaître les frais de transports, les taxes… Ils ajoutent au panier sans intention d’acheter.


    Confusion: encore beaucoup d’utilisateurs se perdent dans le processus d’achat…


    Impatience: un processus trop long avec de multiples pages de confirmation en fait craquer plus d’un [essentiellement la nouvelle génération d’utilisateurs, car l’ancienne a justement besoin de se rassurer en terme de sécurité, et de simplicité… Plus long ne veut pas dire plus complexe!]


    Peur: toujours le même problème… tout va bien jusqu’au moment où l’on doit sortir la carte de crédit

La stat du jour pour ceux (et j’espère qu’ils sont nombreux) qui suivent leur taux de conversion à la loupe, c’est que le taux d’abandon du panier atteint 60%.

Gagner de l’argent sur le Web

novembre 6, 2007 à 6:19 | Publié dans Affiliation, pub - advertisement, Web Marketing | Laisser un commentaire

ou plutôt avec son site web….

Une question qui, lorsqu’on a comme moi la tête dans le guidon et qu’on mange du web marketing 3 fois par jour, parait évidente, mais qui ne l’est pas pour la plupart des gens.
A chaque fois que j’évoque un projet Web avec mes « associés » d’Estim, c’est une question qui revient souvent… Et je sais au fond de moi que mes rapides explications techniques n’apportent pas de vraie réponse.

J’ai trouvé aujourd’hui plusieurs articles en anglais décrivant toutes les possibilités qui s’offrent au Web Entrepreneur pour monétiser son site Web. Je m’apprête à les décrire, les simplifier, et les commenter.

Aujourd’hui dans cet article: Advertisement – Publicité

Au même titre que la publicité dans le monde réel, la publicité online consiste à utiliser de l’espace vide pour y mettre des bannières (images, animées ou non, intelligentes même parfois).
Plusieurs formes de rémunération s’offrent à vous:

    Fixe = vous vous faîtes payer X euros pour X jours
    CPM = coût pour 1000 pages vues – intéressant pour des annonceurs cherchant à construire / améliorer leur image de marque – Exemple en haut
    CPC = coût par Clic – souvent utilisé lorsqu’il y a une offre derrière la bannière! – Exemple Google Adwords
    CPA ou CPL = coût par Action (lead) – vous êtes rémunérés seulement lorsque vos visiteurs effectuent une certaine action sur le site de l’annonceur – exemples: s’enregistre, ajoute à son panier un objet…
    CPS = coût par vente – le Pay Per Success ultime, qui devient de plus en plus courant au fur et à mesure que les possibilités de « tracking » s’améliorent.

A noter que parallèlement à l’évolution de ces modèles de rémunération, les bannières (les pub elles mêmes) évoluent aussi.
De la même manière, certaines bannières marchent mieux dans certains contextes, mais on remarque une vraie évolution vers de la publicité beaucoup plus efficace / interactive. Au départ on avec du texte, puis des images, qui se sont animées… Et aujourd’hui, les plateformes d’affiliations (qui ne sont – pour simplifier – rien d’autre que des sites indépendants vous permettant de gérer la pub sur le votre) proposent des formats beaucoup plus engageants pour les consommateurs:

    Catalogues = l’annonceur expose sur votre site sa liste de produits plutôt qu’une bannière
    Marque Blanche / White Labelling = vous intégrer le site de l’annonceur dans le votre, l’expérience est pratiquement la même pour le consommateur, mais ca évite à l’annonceur de faire venir le consommateur sur son site
    Widgets = un nom bien générique qui inclut presque tout, le widget revête les caractéristiques d’une bannière « intelligente » qui propose du contenu plus intéractif. Un exemple très simple, c’est cette bannière d’un site de recherche d’emploi (myCareer) sur un site « publisher » qui permet de commencer la recherche d’emploi, directement dans la bannière.

Voilà pour un petit tour d’horizon des options d’Advertisement.

Pour ceux qui veulent consulter d’autres sources:
Article de ConversionRater
Celui ci de ProBlogger – encore plus avancé

En général, articles Jeremiah « Web Strategist » sont très intéressants car ils permettent d’aller en profondeur sur un sujet.
Voilà un article encore plus général qui revient sur les « modèles » (mais aussi sur les formats) de sites Web d’un point de vue stratégique.

Il est temps de se lancer…

octobre 24, 2007 à 5:27 | Publié dans Web Marketing | Laisser un commentaire

Voilà près de 3 mois que je souhaite développer ce blog:
– commenter sur l’actualité Web Marketing
– discuter de campagnes surprenantes par leur qualité et médiocrité
– raconter mes campagnes et actions, puis les analyser
– présenter plein de concepts du Web Marketing

Et préparez vous à ce que l’activité débute.
J’utiliserais probablement beaucoup la vidéo, qui apporte deux bénéfices principaux:
– La possiblité de montrer les choses directement à l’écran (une image vaut 10000 mots)
– Un gain de temps, et pour vous, et pour moi!

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.