Microdatas sur les avis d’utilisateurs avec schema.org

mars 15, 2013 à 4:52 | Publié dans développement web, SEO - référencement, startups | Laisser un commentaire

On peut dire ce que l’on veut sur Google (même que parfois c’est un peu l’arnaque), je suis quand même admiratif par la volonté qu’ils ont d’améliorer le moteur de recherche.
Alors qu’ils viennent d’annoncer une future mise à jour Penguin pour cette année qui va faire chanter dans les chaumières des référenceurs, je tombe sur un article de fin 2010 dans lequel je traitais du « nouveau look » des résultats locaux (google maps).

c’est frappant de voir à quel point les évolutions s’enchaînent, et le rôle du référenceur consiste parfois à exploiter ces évolutions pour améliorer le positionnement et le taux de clic vers le site de son client.

Je veux parler de taux de clic aujourd’hui car au delà du Rel=Author (qui permet d’afficher une photo de vous à côté de votre résultat dans Google), une autre astuce permet de développer de manière significative sa visibilité dans les pages de Google.

microdata avis utilisateurs site internet

Joli gain de visibilité grâce aux étoiles associées au site Weedding

Weedding.fr est une plateforme permettant de créer un site de mariage. Le site est très récent, ne bénéficie que de très peu d’autorité, et pourtant, Google a bien voulu prendre en compte les microdatas sur les avis d’utilisateurs.

La méthode pour obtenir des petites étoiles dans Google :

  • Récupérer des avis d’utilisateurs – attention de bien remplir tous les champs : titre + note + date + commentaire + auteur
  • Afficher la note moyenne et le nombre d’avis en page d’accueil [ou mieux : sur toutes les pages de votre site afin de voir les étoiles associées à un maximum d’url]
  • Ajouter une couche de microdatas, tirées du standard Schema.org

Google se montre assez réactif pour afficher les étoiles, mais n’oubliez pas qu’il reste le PATRON ; en effet celles-ci ne s’afficheront pas à tous les coups.

On savait que les avis d’utilisateurs pouvaient augmenter le nombre de conversions de 20%, profitons du fait (car ce ne sera sans doute pas éternel) qu’ils permettent également d’augmenter notre visibilité sur Google !

Analyse d’un site de recherche, comparaison et achat de pneus – popgom.fr

décembre 17, 2008 à 6:17 | Publié dans startups, Web strategy | 2 commentaires
Étiquettes : , , , , ,

Comme vous le savez, je m’occupe du web marketing du site http://www.carbonblack.com.au, premier site indépendant de ventes de pneus en Australie.
Grande fut donc ma surprise quand je vis cet article sur la création d’un site du même type sur notre territoire.

Voilà une petite analyse de ce site de vente de pneus (en anglais)

It seems the founder of the companu left Michelin 2 years ago. He must have experience in terms of tyre technology, tyre market, and distribution structure.

The concept:

  • 500 dealers all aligned with stocks, prices on tyres and the same fitment + balance fee ($20 per tyre)
  • loads of information on tyres: reviews + photos of all tyres
  • 3 types of « search »: by brand, by car, by size (size is the default)
  • you search tyres first, then you click on a « buy » button
  • next step is the selection of the dealers: you enter a postcode and it shows a google map with tyre dealer listings
  • there, they list the dealers: address + name that’s all: no phone numbers, no logo, no reviews. You clearly choose based on proximity only
  • when chosen, you view an itinerary on google maps (this is something you can easily integrate with the google maps API) and you are asked to set up an appointment online (the dates offered are based on the delivery delay for the tyres to be available)
  • It will take 1 hour for the tyres to be fitted (this is also « aligned » across all dealers)
  • one thing that I can criticize: they ask my car make and model again although I have searched based on this information.
  • you purchase the tyres online then – it’s an e-commerce site, not just a comparison shopping site

Other notes:

Being aligned with dealers in terms of prices, allow Popgom to run the promotions. So they do show a lot of pricing on the site. Furthermore, they have a call centre for consumers. At all time they encourage to call.
This is not always the best for profitability, but it’s a nice initiative to help the market move to the internet.

In a nutshell the site has 4 components:
banana: tyre choice + dealer choice + appointment + payment

  • tyre guide with a lot of content (content is king for commodities such as tyres)
  • help (how the site works) – one page only
  • promotions (one page only with bridges to the tyre choice page)

In terms of user experience, popgom.fr has preferred pop ups to facilitate the navigation of the user within the content and different steps.

In terms of marketing spending, one of the investors owns a big lead generation shopping site that now refers all the tyre trafic to popgom. While this is beneficial in a launch environment, it might prevent popgom.fr from entering partnerships with other shopping sites.

This is the current traffic structure according to CEO:
30% from the shopping site
60% from Adwords
10% from direct + organic search engines

This is largely different from the traffic structure of CarbonBlack (35% organic / 35% Adwords / 20% direct / 10% referrers)

The CEO mentions that online tyre buying now represents 4% of the market in France, 2% in Spain and 8% in Germany. There are competitors in France but this site is really well thought compared to them.

The name « popgom » is not generic…. like us, this will be a disadvantage for search engine optimisation, which seems to be their biggest weakness unfortunately.

Plein de nouvelles start ups

octobre 25, 2007 à 11:03 | Publié dans startups | Laisser un commentaire

Regarder les nouvelles idées ça apporte beaucoup:

* on s’inspire du design
* des fonctionalités
* du business model
* des campagnes de promo..

Donc, rester en contact avec les nouvelles start-ups c’est important.

Voilà les sites que j’utilise pour cette source d’inspiration:

Killer Start-ups:

Du bon et du moins bon, mais au moins on couvre plein de start ups pas seulement celles qui sont des succès assurés.

TechCrunch

Le blog de Michael Arrington, souvent critiqué car il joue sur les rumeurs, mais un essentiel quand même.

Les start ups sont celles de la Silicon Valley principalement, et en général elles ont réussi à avoir des investissements de Venture Capitalists et autres Angels.

TechCrunch en français!

Puis enfin, encore plus utile pour la recherche – CrunchBase – la base de données de toutes les start ups commentées sur les blogs TechCrunch et même plus!

Et dans un style un petit peu différent, et je ne l’ai toujours pas testé:

AskJim

Un concept de moteur de recherche sur lequel vous posez votre question concernant les small business et recevez une liste de réponses.

C’est un nouveau site développé par Jim Blasingame.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.